Qu'est-ce que le stress ?

Aujourd'hui nous savons scientifiquement que le stress n'est pas lié aux situations extérieures que nous rencontrons mais à l'interprétation que nous en faisons. Cette interprétation est en général liée a notre façon de penser, à ce que nous avons intégré depuis notre enfance comme croyances sur la vie et sur nous-même. Ce que nous croyons est devenu notre vérité mais la question qui subsiste est : cette vérité est-elle vraiment réelle, en rapport avec des faits ? 


Par exemple un enfant à qui l'on a répété pendant toute son enfance qu'il était idiot deviendra probablement un étudiant qui aura des échecs aux examens par manque de confiance en lui.
Pour cet étudiant la croyance "je suis un idiot" est à travailler afin qu'il puisse  construire sa vie sans cette entrave qui l'empêche d'avancer. 

Le stress : conséquence d'un trop plein d'émotions 

Nous sommes tous de plus en plus conscients de l'omniprésence du stress dans nos modes de vie actuels et pourtant nous ne savons pas grand chose à ce sujet, car ni l'école, ni la famille ou la société ne nous apprennent comment gérer le stress !


Qu’il soit lié à notre vie quotidienne, à des évènements précis de notre passé ou encore à des causes inconscientes, notre stress est généré par des émotions non résolues et se transforme en tensions dans notre organisme, pouvant générer de simples douleurs, mais aussi des troubles psychosomatiques ou psychologiques et finir potentiellement en maladies.

Les symptômes ne sont pas les mêmes pour tout le monde et une même émotion peut, selon les personnes, donner lieu à n’importe quelle sensation dans n’importe quelle partie du corps, on appelle cela une empreinte sensorielle.

Toutes nos émotions passent par le corps au niveau des ressentis.
Au risque de les refouler et de leur donner encore plus de puissance, elles doivent être vécues comme un processus utile, nécessaire et qui se régule de lui-même si on lui donne l'occasion de s'exprimer sans jugement, en toute bienveillance.

thérapie comportementale et cognitive

A QUOI SERVENT LES ÉMOTIONS ?

◘ Les émotions agréables plaisent à la personne et sont le plus souvent utiles.
Les émotions désagréables fonctionnelles déplaisent à la personne mais sont elles aussi le plus souvent utiles.
Les émotions désagréables deviennent dysfonctionnelles lorsqu’elles sont trop intenses, trop fréquentes ou si elles durent trop longtemps compte tenu du contexte dans lequel elles surviennent. Elles nuisent donc au bon fonctionnement de l’individu qui les éprouve.
Peut-être pouvons-nous les voir aussi comme des alliées : elles nous donnent de précieuses indications sur notre état d'être et ce qu'il faut traiter en priorité.  

QUAND LE STRESS DEVIENT CHRONIQUE...L'ADDICTION N'EST PAS LOIN

Pour faire face au maintien sous tension de notre organisme nous surproduisons l’hormone de cortisol en sachant qu’elle développe également un impact négatif sur plusieurs fonctions physiologiques comme l’hypertension  artérielle, le fonctionnement du système immunitaire, la digestion, les perceptions de faim et de satiété et donc la prise de poids… Une envie irrépressible de sucre, de chocolat ou autres aliments hyper caloriques se fait ressentir pour apaiser ou combler les tensions, nous n’y pouvons rien nous compensons l’énorme besoin en énergie que nécessite la sécrétion en surabondance du cortisol et de plus, l’apaisement ne sera que temporaire, les signaux de faim reviendront très rapidement si nos stress ne baissent pas.

Pour être encore plus clair, les compulsions alimentaires permettent de répondre au stress devenus chroniques qui nécessitent un apport d’énergie important. 

S'OCCUPER DE SES ÉMOTIONS POUR LES ACCEPTER ET S'EN DÉBARRASSER

Liens entre les évènements, les pensées et les émotions.

Comme je vous l'ai dit, nos émotions, nos stress résultent avant tout de nos interprétations (pensées, croyances, perceptions, conceptions) plutôt que des évènements en eux-mêmes.

ÉVÈNEMENT  ▬► PENSÉES (interprétations) ▬►ÉMOTIONS

Exemple:
Évènement : "mon enfant est fiévreux"
Pensée : "je crains que ce soit une maladie grave, une méningite peut-être...il pourrait garder des séquelles ou pire encore...
Émotion : Anxiété

Pour changer ou diminuer l'intensité d'une émotion dysfonctionnelle qui provoque une souffrance psychologique, il importe avant tout de changer l'interprétation ou les pensées qui influence cette émotion sans nécessairement changer l'évènement qui en est la base.
En thérapies cognitivo-comportementales (TCC)  on utilise la restructuration cognitive avec un un ensemble de techniques utilisées pour repérer et modifier les cognitions inadaptées d'un sujet (cognitions inadaptées que l'on retrouve dans de nombreux troubles).


Comment faire baisser son niveau de stress ?


  • En fonction des personnes, dans un premier temps mettez en place une activité physique ou sportive, modérée et régulière, mieux vaut 10 minutes tous les jours ou 30 minutes deux fois par semaines que 2 heures tous les 15 jours ! 


  • Prenez l'air, le soleil et des bains de nature car la nature vous communique son énergie apaisante.


  • Accordez plus d'importance à la qualité de votre nourriture, de préférence mangez des aliments naturels et qui nécessite de la préparation .


  • Essayez la méditation ou dans un premier temps la cohérence cardiaque plus accessible et très efficace également : notre cœur de par ses battements cardiaques diffuse son énergie au reste du corps, il génère un champs électromagnétique de résonance qui fait que chaque cellules et chaque organes se mettent synchroniquement à l'unisson. Pendant les exercices de respiration faites en sorte de lui apporter de la joie, de la gratitude et ressentez la chaleur dans la région du cœur.


Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter les paramètres de cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment ici.

Afficher le contenu